Je suis un homme hétéro et j’aime les godes pour moi-même, suis-je normal ?

La réponse de Quentin Longrée, notre sexologue : ☀️

« Dans notre société, les pratiques sont diverses et variées en ce qui concerne la sexualité. Nous vivons à une époque où on peut parler de tout sur internet, trouver toutes sortes de témoignages et partager une expérience vécue avec d’autres internautes. Malgré toutes ces possibilités, une chose semble souvent poser un problème pour la gent masculine : le plaisir anal (ou toute autre pratique qui fait intervenir la pénétration), comme si le simple fait d’être du genre masculin déterminait que le plaisir anal n’est possible que pour les homosexuels… Il suffit d’ailleurs de regarder les discussions sur les réseaux sociaux : encore actuellement, une personne masculine qui éprouve du plaisir par la pénétration anale aura tendance à être perçue comme une personne homosexuelle. Beaucoup de quolibets utilisent ces raccourcis éculés. Malheureusement, à cause de cela, beaucoup de personnes n’osent pas parler librement de ce qu’elles aiment au niveau de la sphère sexuelle.

Il faut garder en tête une chose : l’orientation sexuelle n’est pas déterminée par le simple plaisir sexuel. Cela veut dire que ce n’est pas parce qu’on aime la sensation de la pénétration anale qu’on est de facto homosexuel. L’orientation sexuelle est l’attirance (ou non) qu’on peut avoir envers une personne. Or la pénétration anale ne fait pas référence à une personne/genre en particulier.  Pour preuve, tous les genres peuvent apprécier la pénétration anale (on peut se documenter facilement sur les techniques de « pegging » par exemple).

Le sphincter anal est un orifice commun à chaque sexe. Nous pouvons alors poser l’hypothèse que les sensations seront les mêmes quelles que soient les personnes concernées. De plus, les hommes biologiques possèdent une glande qui, quand elle est stimulée, peut augmenter le plaisir : la prostate.  Sa stimulation peut être tout à fait satisfaisante et déclencher, selon les dires des praticiens, des orgasmes bien plus intenses. La cavité anale recèle par ailleurs des récepteurs sensitifs. Ceux-ci peuvent provoquer du plaisir lors d’un rapport sexuel. Et quelle est la meilleure manière d’aller stimuler cette glande que via l’orifice anal ?

Mais d’où vient cette gêne relative au plaisir anal ? Certains diront que c’est la crainte d’être associé aux homosexuels. Nous pouvons critiquer cette affirmation assez facilement par le raisonnement tenu ci-dessus mais on peut également argumenter qu’être homosexuel n’est pas dégradant et que cela n’a aucune incidence sur la personne que nous sommes. Il peut également y avoir la peur de la stigmatisation et du « qu’en dira-t-on », ce sur quoi nous avons relativement peu de prise. Nous sommes au XXIème siècle et il semble important de rappeler que chaque personne peut faire ce qu’elle veut avec son corps sans craindre le jugement d’autrui. Chaque personne peut jouir de son corps et en prendre soin comme elle le désire, il en va de même pour le plaisir (tant qu’on respecte certaines règles légales et de bienséance dans notre société, le consentement par exemple).

Finalement, est-ce normal d’apprécier la pénétration anale pour se faire plaisir ? Bien sûr que oui ! Cela peut sembler peu commun car peu de gens en parlent ouvertement. Or, ce n’est pas un plaisir réservé à un ensemble réduit de personnes. D’ailleurs, toutes les parties du corps peuvent être des zones érogènes selon les spécificités et les désirs de la personne.

Il y a quand même l’une ou l’autre règle à respecter !

  • Bien nettoyer les sex-toys avant et après l’utilisation. Ne pas utiliser des nettoyants abrasifs qui pourraient dénaturer l’objet.
  • Choisir un sex-toy avec une base plus large que le corps de l’objet afin d’éviter les absorptions.
  • Y aller progressivement et s’entrainer ! L’anus n’est pas un sphincter extensible à l’infini et il doit être préparé s’il veut accueillir un objet.
  • LUBRIFIANT !!!! BEAUCOUP !!!! TOUT LE TEMPS !!!! (compatible avec les jouets !)

Amusez-vous bien ! »

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.