Projet « Juste une vulve »

Arcan 11 - juste une vulve

©Adrienne Mahiels- 29/01/2022

Qui se cache derrière ce projet ?

Je m’appelle Renée, c’est mon 2é prénom.

Je m’intéresse au féminisme depuis que je suis adolescente et plus intensivement ces 5 dernières années.

 

Les premières idées comme « Juste une vulve » sont arrivées naturellement. En effet, étant plutôt créatives, j’ai commencé à créer pour ma décoration des objets avec des vulves. Aujourd’hui, « Juste une vulve » est toujours au stade de projet, mais j’espère qu’il verra bientôt le jour…

Pourquoi avoir créé Juste une vulve ?

vulve dessin

Juste une vulve, c’est un projet féministe et body positive.

 

Cela me désole de constater que les femmes n’ont pas bien connaissance de leur propre corps.

Entre le peu d’éducation proposé par les écoles, la pudeur des parents, l’accès à des informations souvent erronées, le tabou généralisé autour de la vulve et l’abondance de sexes esthétiquement refaits dans la pornographie, il est difficile de s’y retrouver et d’avoir une bonne idée de ce qu’est une vulve.

 

Ainsi, nous nous posons souvent des questions telles que :

 

« Ma vulve est-elle normale ? Belle ? »

« Est ce que les autres ont une vulve comme la mienne ? »

« Pourquoi est-ce que mes petites lèvres sont si grandes ? »

 

Ces questionnements sont tout à fait légitimes et doivent trouver facilement une réponse claire et correcte. C’est pour cela que je crée « Juste une vulve ».


Il est impératif, aujourd’hui, de donner plus de connaissances aux femmes et donc plus de savoir et de pouvoir. Il est important de briser les tabous afin de pouvoir communiquer sans honte ni crainte, entre adultes, entre ados, entre parents et avec les enfants.


Les tabous mènent à l’invisibilité. Et cette invisibilité de la vulve mène à des complexes inutiles, des croyances erronées, une méconnaissance de la pluralité des formes et couleurs de vulves. C’est en montrant ces diversités, le côté unique des vulves, que l’on s’habituera à en parler, qu’on s’ouvrira aux conversations, cassera les non-dits et normalisera les vulves. On brisera les tabous.

Comment mettre la vulve en lumière ?

Pour permettre de libérer la parole et de rendre les discutions ouvertes et ludiques autour des vulves, il faut, selon moi, créer des objets qui vont s’intégrer à nos quotidiens. Rentrer en harmonie avec nos vies. C’est pourquoi je souhaite créer des objets décoratifs, tels que des caches pots, des bougies, des illustrations, des peintures, etc.

 

Et parce que pins, badges et tote bags font partie intégrante de nos accessoires de tous les jours, je souhaite aussi proposer, dans nos paysages journaliers, des goodies illustrant la multitude de formes et couleurs que prennent les vulves.

« Ensemble, on envulve le patriarcat ».

***

Pour en savoir plus sur le projet « Juste une vulve » et pour contacter Renée, c’est par ici :

Instagram

Facebook

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.